Le Monde d'Athisha

Kate Bush mais aussi différents thèmes.
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Vos dernières lectures !
Lun 30 Déc - 22:02 par Nemo

» Peter O'Toole
Mer 18 Déc - 18:29 par Nemo

» Photos Kate Bush
Lun 16 Sep - 12:28 par Athisha

» Qu'écoutez-vous en ce moment ?
Lun 9 Sep - 20:36 par Nemo

» Dans la petite lucarne.
Sam 7 Sep - 21:43 par Nemo

» Vidéos Kate Bush
Sam 17 Aoû - 10:27 par Athisha

» news sur Kate.
Jeu 4 Juil - 17:26 par Athisha

» Marilyn Monroe
Dim 23 Juin - 14:51 par Nemo

» Y'a quelque chose qui ne fonctionne pas sur le forum...
Lun 17 Juin - 18:47 par Athisha


Partagez | 
 

 Qu'écoutez-vous en ce moment ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Athisha
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2201
Age : 61
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous en ce moment ?   Jeu 26 Mar - 12:08





_________________
Les fêtes n'existent que pour colorer les angoisses.
Léonor Fini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athisha.unblog.fr/
Nemo

avatar

Nombre de messages : 1289
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous en ce moment ?   Jeu 26 Mar - 21:00



ceux qui n'aiment pas je pense qu'il n'aimeront tjs pas et ceux qui aiment ils seront pas déçu. à noter que l'album n'est pas ds le ton du single mais plus doux mais plus expérimental aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo

avatar

Nombre de messages : 1289
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous en ce moment ?   Lun 30 Mar - 18:35



je l'ai acheté aujourd'hui avec le cd de PJ.il a produit le premier disque de my brightest diamond et est un grand ami de shara worden.il travaille avec elle souvent. jettes -y une oreille athi.

DM Stith - Heavy Ghost

Nouveau protégé de Sufjan Stevens, un touche-à-tout conçoit un folk hanté désorienté, trituré de bruitages, orchestrations et voix d’outre-tombe. A la fois surréaliste et glaçant.
Heavy Ghost : esprit pesant, fantôme lourd en somme... Le mariage des deux mots ne semble explicitement pas signifier grand-chose et serait même contradictoire dans sa formulation. Aussi faut-il vraiment écouter ce disque, indubitablement hanté, pour saisir un tant soit peu ce qu’il en ressort derrière ces mots et l’esprit complexe de DM Stith. Car David Stith, ce garçon de Bloomington, n’est pas le genre à entretenir le rationnel, ce serait même tout son contraire. L’américain chérit les équations mélodiques irrésolues, les fascinants problèmes en état de chantier perpétuel. Issu d’une famille de musiciens et enseignants de musique classique, avec un père directeur de chœur d’église, Stith ne développe pourtant ses qualités de musicien que sur le tard. En conséquence d’un héritage familial peut-être trop lourd à porter, il préfère en effet développer sa fibre artistique ailleurs, vaquant à d’autres disciplines comme le dessin (la pochette est de lui), la poésie...

Serait-ce là la clé de son folk labyrinthique et indiscipliné, de ses errances agitées émissaires d’une prose onirique précoce ? Toujours est-il que ses premiers pas professionnels dans la musique ne se font pas au crédit de ses qualités de musicien, mais en humble technicien de Pro-Tool pour la première chevauchée en solo de Shara Worden, alias My Brightest Diamond, sur Bring me The Workhouse. Révélé par cette expérience, David Stith cède enfin pour libérer ses frustrations musicales et s’emploie rapidement sur son ordinateur à amonceler de singulières épopées folk psychédéliques. Son premier album, jamais paru, serait le fruit de ce premier mois prolifique. Ses démos suscitent suffisamment l’enthousiasme de son amie et petite marraine Shara Worden, pour le(s) présenter à Sufjan Stevens. Le cogérant d’Asthmattic Kitty le signera sur la foi de deux chansons.

Dans la droite lignée de son premier EP Curtain Speech l’année dernière, Heavy Ghost donne la sensation insistante d’admirer un imposant monument entouré d’une épaisse brume, duquel il serait bien difficile de distinguer les fondations. Effet saisissant, magnétique, que sentir cette masse impalpable et ces harmonies gommées qui ne semblent rejoindre aucun point... Les références se font d’autant plus rares lorsqu’il s’agit de rapprocher le laboratoire de DM Stith à d’autres contemporains. A peine pourrait-on avancer quelques hypothétiques voisins de couloir : le Department of Eagles, Richard Swift (tous deux ont un timbre identique) heureux comme un gamin dans sa panoplie du parfait « chimiste », ou encore Patrick Watson, autre maître du dédale onirique. A la différence qu’aucun d’entre eux ne maîtrise comme Stith le délicat enchevêtrement des voix : Heavy Ghost se veut une prosopée harmonique nous entraînant dans un tourbillon de chœurs fantomatiques, de gospel féminin ensorcelant et de jeunes choristes à la croix de bois. La foi se veut, sans surprise, l’un de ses moteurs d’inspiration sur les très explicites “Isaac’s Song” et “Abraham’s Song (Firebird)” (sur le Curtain Speech EP). Une étrange messe baroque se déroule, battue par des transes de percussions tribales rayonnantes (“Fire Of Birds)” ou allant jusqu’au simple clappement de mains (“Morning glory cloud”).

Dans le vieux manoir au bois dormant d’Heavy Ghost, la matière sonore reprend vie après des siècles d’oubli. L’orchestre fantasmagorique s’anime aux portes du délire : une guitare espagnole fauve, un piano grinçant réverbéré, des bruits électroniques et échantillons austères, d’un ensemble de cordes de violons et cuivres spectraux. “Thanksgiving Moon” donne le vertige comme dans une chanson de feu John Martyn nous ouvrant au karma effervescent de Pharoah Sanders. Sur “Braid Of Voices”, la plus poignante et sommet du disque, Stith s’épanche sur un piano tombant en poussière : il s’enfonce dans la pénombre, chute dans un vide cauchemardesque, et des chœurs damnées le poursuivent sur des rythmes tribaux. Difficile de se remettre de cette avant-dernière plage somptueuse, qui justifie à elle seule l’achat de ce disque où le temps semble s’être définitivement égaré.


http://www.pinkushion.com/chroniques.php3?id_article=3618
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athisha
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2201
Age : 61
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous en ce moment ?   Mar 31 Mar - 11:18

c'est très joli à la première écoute ! flower

_________________
Les fêtes n'existent que pour colorer les angoisses.
Léonor Fini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athisha.unblog.fr/
Nemo

avatar

Nombre de messages : 1289
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous en ce moment ?   Mer 1 Avr - 21:17



Fredo Viola
The Turn
Because /


C'est la grande trouvaille de ce début d'année : venu sur la pointe des pieds de New York, le musicien et vidéaste Fredo Viola a décidé d'assurer à lui seul le bonheur des oreilles et des yeux. Son premier album est déjà un chef d'œuvre.

Déambulation hivernale dans les rues quadrillées de l’East Village, Manhattan, à la recherche d’un restaurant, d’une librairie, d’un disquaire ou d’un simple bol d’air. L’homme qui nous guide d’un bon pas s’appelle Fredo Viola. Il a 39 ans, il est chanteur et s’apprête enfin à sortir son premier album, titré The Turn. Enfin, parce qu’avant la sortie physique de son album, les chansons métaphysiques de Fredo Viola ont ensorcelé internet pendant une poignée d’années. C’est là qu’on avait découvert les premières, via les vidéos-performances chantées qu’il postait régulièrement sur son site. Dans ses chansons a quasi cappella, on entendait tout à la fois les harmonies célestes des Beach Boys, les constructions savantes de Benjamin Britten, les miniatures électroniques de Brian Eno, l’inspiration spirituelle du gospel et de la musique sacrée en général. Le tout façonné à la maison par un homme seul, enlaçant les pistes vocales, improvisant le plus souvent, et filmant ses impros avec la fonction caméra d’un petit appareil-photo numérique.



Découvrir la musique de Fredo Viola, expérience multi-média et multi-sensorielle absolument inédite, c’est un peu comme si on avait chevauché la machine volante de Léonard De Vinci, comme si on avait été du Voyage dans la lune avec Georges Méliès. On s’est dit : tiens, un inventeur, un poète, un alchimiste. Voilà Viola, un génie. Un vrai, le premier du 3è millénaire. Un visionnaire, un musicien qui révolutionne en douceur la pratique de la musique, défriche les terres souvent hostiles de l’avant-garde pour les transformer en harmonieux jardin d’Eden pop. The Turn est un chef d’œuvre unique, inépuisable et bouleversant, un disque à la fois complexe et évident, qui étire l’espace-temps, donne le vertige et offre en même temps un refuge.



Sur The Turn, deux chansons s’appellent The Original Man et Robinson Crusoe. Fredo Viola est un peu le mélange des deux : un insulaire, un démiurge qui a créé son monde plus beau, avec les moyens du bord. A New York, il avoue son admiration pour quelques groupes locaux (dont Animal Collective et Grizzly Bear), mais il ne les connaît pas, il ne fait partie d’aucune scène. La plupart de ses compositeurs préférés sont morts, il y a parfois plusieurs siècles. Il n’a jamais fait de vrai concert, et l’interview qu’il nous accorde en personne est sa première. Sa sœur d’âme pourrait être la lointaine sorcière argentine Juana Molina, dont il achète le nouvel album chez l’excellent disquaire Other Music.



Ses chansons et ses films, il les a réalisés chez lui, au rez-de-chaussée d’un immeuble de la 14è rue coincé entre le Beauty Bar (qui fait aussi manucure) et un vendeur de perruques. Sa version sublime de Moon After Berceuse (Hall Cluster), qu’on peut voir sur le DVD qui accompagne The Turn, il l’a chantée et filmée dans l’entrée de l’immeuble, au pied de l’escalier, pour l’acoustique. L’appartement, joliment délabré (bâches au plafond pour éviter les chutes de plâtre, plancher percé, mobilier d’époque), appartient à un ami portoricain.



Fredo a installé son studio dans la pièce sans fenêtre du fond, sous une mezzanine bricolée avec des portes en bois – jadis, des enfants dormaient en haut. Vraiment, on dirait une cabane, un abri de bric et de broc, le nid d’un oiseau rare. Ou un vaisseau spatial en bois, parce qu’au milieu de la petite pièce est installée une table couverte d’ordinateurs hi-tech et de rangées de disques durs. Derrière le poste de pilotage, il y a une collection de petites percussions et de mini instruments excentriques – Fredo Viola joue très bien de la guimbarde, on peut l’entendre sur The Turn.



Contre un mur, il a rangé ses DVD. Car il est cinéphile. Il écoute et fait de la musique (surtout classique) depuis l’enfance. Quand il était enfant, sa mère mélomane avait remarqué qu’il sifflotait du Bach en allant faire pipi – et elle l’avait inscrit au conservatoire. “Très jeune, j’écoutais Mussorgsky, puis beaucoup de Schubert au lycée, puis Bartok et Chostakovitch à l’université. La musique a toujours été très importante pour moi, c’était mon échappatoire, mon salut, un refuge contre la tristesse et la timidité.”



Peut-être sous l’influence de son père réalisateur, et parce qu’il doutait de ses capacités de musicien, Fredo Viola a fait des études de cinéma. A la fin des années 90, contrarié dans ses ambitions de cinéaste, il a commencé à (bien) gagner sa vie en réalisant des films publicitaires pour L’Oréal – les pubs pour des shampooings avec des chevelures féminines qui font des vagues, c’est lui – tout en recommençant à cultiver le jardin secret de la musique. “Le jour où j’ai arrêté le cinéma fut le plus beau jour de ma vie. Je me suis remis à faire de la musique pour le plaisir, je me suis équipé, j’ai travaillé sur des boucles à partir de pièces classiques, puis j’ai commencé à expérimenter avec ma voix. Je n’avais pas chanté depuis les chorales de mon enfance – une expérience horrible, le maître de chorale frappait les enfants quand ils chantaient une fausse note. Mais ma façon de faire de la musique doit beaucoup au cinéma, je vois mes chansons comme des films expérimentaux, elles s’échappent de la musique pour devenir des images, ou des rêves.”



Dans sa collection de DVD, Fredo a rangé ses préférés à gauche : Fanny & Alexandre de Bergman et La Nuit du chasseur de Laughton arrivent en tête (et les Fellini ne sont pas loin). Des films-contes avec des enfants bien sûr, parce que la musique de Fredo Viola, dans sa bonté, son ingéniosité, sa nouveauté, sa pureté originelle, sa solitude, sa mélancolie, sa dimension ludique, son intelligence qui tourne à plein régime, ressemble à la bande-son de l’enfance perdue. “Quand on est enfant, tout ce qu’on découvre pour la première fois est magique, étrange, unique et beau. Puis il y a cette phase où on devient rationnel, on classe et on comprend les choses, on perd la dimension expérimentale de la vie. C’est ce que je veux retrouver : l’émerveillement face aux choses les plus simples, pouvoir filmer mes pieds et dépasser le stéréotype, montrer la surprise, la beauté, la magie. J’ai toujours voulu être magicien, et aujourd’hui j’ai l’impression de faire de la magie, je ne sais pas comment j’ai réussi tout ça.”



Parce que Fredo Viola est un peu la preuve de l’existence du Père Noël, il profite de notre passage dans son atelier pour sortir les cadeaux : il nous fait écouter un paquet de chansons inédites en chantier (il a déjà la matière de ses prochains albums). Puis, après s’être lancé dans une démonstration d’improvisation (il chante tout en pilotant la machine qui multiplie les voix, magique), il reprend In Dreams de Roy Orbison en version karaoké. La performance aurait pu sombrer dans le ridicule, mais le courageux Fredo l’élève au contraire, transcende l’orchestration un peu cheap par la puissance émotionnelle de son chant. Fredo Viola, et son petit public aux anges, avaient les larmes aux yeux à la fin d’In Dreams. Surtout, que personne ne s’avise de le rappeler à la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renaud

avatar

Masculin
Nombre de messages : 250
Age : 53
Date d'inscription : 20/09/2008

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous en ce moment ?   Mer 1 Avr - 23:35

Oui, ça buzzz pas mal autour de ce Fredo Viola en ce moment. En plus, il revendique, entre autres, des influences de la musique de Kate Bush qu'il a bcp écoutée. j'ai vu un clip il n'y a pas longtemps, que j'ai trouvé superbe, mais son chant, sa voix m'ont gêné. Tu en penses quoi Jérôme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo

avatar

Nombre de messages : 1289
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous en ce moment ?   Jeu 2 Avr - 13:10

moi j'aime beaucoup. je peux comprendre que son chant ne plaise pas .il est assez atypique.en fait il s'inspire des choeurs de la musique sacré comme on peut entendre chez pergolesi (que j'adore) ou bach.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renaud

avatar

Masculin
Nombre de messages : 250
Age : 53
Date d'inscription : 20/09/2008

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous en ce moment ?   Jeu 2 Avr - 15:35

Ok, j'écouterai à l'occasion....
Oui c'est vrai, j'ai lu qu'il appréciait bcp la musique sacrée ! (dans le genre, je suis d'accord, le Stabat Mater de Pergolèse est une oeuvre majeure - celui de Vivaldi tient la route aussi - et les passions de Bach, wow, ça me prend aux tripes...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo

avatar

Nombre de messages : 1289
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous en ce moment ?   Jeu 2 Avr - 21:51



la chanteuse de the knife en solo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo

avatar

Nombre de messages : 1289
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous en ce moment ?   Mar 7 Avr - 21:35

quel bonheur de redécouvrir cet album Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo

avatar

Nombre de messages : 1289
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous en ce moment ?   Jeu 9 Avr - 21:48



en attendant

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo

avatar

Nombre de messages : 1289
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous en ce moment ?   Ven 10 Avr - 13:29

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renaud

avatar

Masculin
Nombre de messages : 250
Age : 53
Date d'inscription : 20/09/2008

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous en ce moment ?   Dim 12 Avr - 12:28



Citation :
2009 debut release from Austrian sensation Anja Plaschg AKA Soap & Skin. Few musical discoveries in recent years have been as staggering as that of Soap & Skin. The sheer force this eighteen year old artist injects into her compositions almost beggars belief, her songs consuming every last drop of her with no regard for grace. Then again, the 13 deeply melancholic compositions of piano are so drenched in beauty and gracefulness, one could crumble on hearing them. Lovetune For Vacuum is an unwavering line of drama, inner conflict and melancholy, remarkably mature on the one hand, yet feeding on unbridled youthful exuberance on the other. The album's songs were recorded mostly just by Plaschg herself, who rather resembles a tragically rebellious heroine flung into the present like a shivering ghost of the Victorian Bront‰ sisters, far too worldly-wise for such a young slip of a girl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo

avatar

Nombre de messages : 1289
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous en ce moment ?   Mar 14 Avr - 20:38

Renaud a écrit:


Citation :
2009 debut release from Austrian sensation Anja Plaschg AKA Soap & Skin. Few musical discoveries in recent years have been as staggering as that of Soap & Skin. The sheer force this eighteen year old artist injects into her compositions almost beggars belief, her songs consuming every last drop of her with no regard for grace. Then again, the 13 deeply melancholic compositions of piano are so drenched in beauty and gracefulness, one could crumble on hearing them. Lovetune For Vacuum is an unwavering line of drama, inner conflict and melancholy, remarkably mature on the one hand, yet feeding on unbridled youthful exuberance on the other. The album's songs were recorded mostly just by Plaschg herself, who rather resembles a tragically rebellious heroine flung into the present like a shivering ghost of the Victorian Bront‰ sisters, far too worldly-wise for such a young slip of a girl.

qu'est ce t'en pense renaud ? je trouve que l'allusion aux soeurs bronte est très bien senti.il y a dans sa musique la violence émotionnelle qu'il y a ds les hauts de hurlevent.j'ai regardé des photos de la fille sombre c'est sombre il n'y a pas le doute d'une ombre Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spocibo

avatar

Masculin
Nombre de messages : 200
Localisation : somewhere in between
Date d'inscription : 26/09/2008

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous en ce moment ?   Jeu 16 Avr - 17:01

Nina Kinert Smile


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spocibo

avatar

Masculin
Nombre de messages : 200
Localisation : somewhere in between
Date d'inscription : 26/09/2008

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous en ce moment ?   Ven 17 Avr - 1:52

petit souvenir de la soirée Nina Kinert !

salut


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renaud

avatar

Masculin
Nombre de messages : 250
Age : 53
Date d'inscription : 20/09/2008

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous en ce moment ?   Sam 25 Avr - 16:27

Nemo a écrit:
Renaud a écrit:


Citation :
2009 debut release from Austrian sensation Anja Plaschg AKA Soap & Skin. Few musical discoveries in recent years have been as staggering as that of Soap & Skin. The sheer force this eighteen year old artist injects into her compositions almost beggars belief, her songs consuming every last drop of her with no regard for grace. Then again, the 13 deeply melancholic compositions of piano are so drenched in beauty and gracefulness, one could crumble on hearing them. Lovetune For Vacuum is an unwavering line of drama, inner conflict and melancholy, remarkably mature on the one hand, yet feeding on unbridled youthful exuberance on the other. The album's songs were recorded mostly just by Plaschg herself, who rather resembles a tragically rebellious heroine flung into the present like a shivering ghost of the Victorian Bront‰ sisters, far too worldly-wise for such a young slip of a girl.

qu'est ce t'en pense renaud ? je trouve que l'allusion aux soeurs bronte est très bien senti.il y a dans sa musique la violence émotionnelle qu'il y a ds les hauts de hurlevent.j'ai regardé des photos de la fille sombre c'est sombre il n'y a pas le doute d'une ombre Laughing

Oui, sombre et assez tourmenté......
Je viens de lire dans Télérama la chronique d'Hugo Casavetti qui cite Nico et Kate Bush....
Elle me fait plutôt penser à un savant mélange de Bat for Lashes et Cocorosie, l'électro en moins....
Un style affirmé, quoi qu'il en soit. A écouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo

avatar

Nombre de messages : 1289
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous en ce moment ?   Sam 25 Avr - 17:10

il cite nico car elle fait des reprises de nico, janitor of lunacy sur un single et elle a une voix grave comme nico.ce sont certainement les origines teutonnes Laughing pour kate c'est surtout le style au piano qui s'y apparente le plus alors que toute les nanas qui jouent du piano maintenant (regina spektor, fiona apple, sophie moletta etc...) ont tendance à avoir un style proche de tori amos ou joni mitchell plus bavard et moins émotionnelle. la comparaison s'arrête là pour moi car le reste n'a rien à voir. bat for lashes sous certains aspects je comprend ce que tu veux dire par contre cocorosie je vois pas trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renaud

avatar

Masculin
Nombre de messages : 250
Age : 53
Date d'inscription : 20/09/2008

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous en ce moment ?   Sam 25 Avr - 17:18

Cocorosie au niveau du chant je trouve......
Sinon tu connais Fleet Foxes ? Pas mal du tout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nemo

avatar

Nombre de messages : 1289
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous en ce moment ?   Sam 25 Avr - 20:10

oui fleet foxes j'ai leur disque. j'aime bien aussi c'est très cool.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renaud

avatar

Masculin
Nombre de messages : 250
Age : 53
Date d'inscription : 20/09/2008

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous en ce moment ?   Ven 1 Mai - 18:08

Le nouvel album de I Monster..... bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous en ce moment ?   Ven 1 Mai - 18:34

connait pô ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Renaud

avatar

Masculin
Nombre de messages : 250
Age : 53
Date d'inscription : 20/09/2008

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous en ce moment ?   Ven 1 Mai - 18:59

Bah c'est un grand tort Miss ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous en ce moment ?   Dim 3 Mai - 11:32

c'est un très bon album ! ça fait du bien aux oreilles Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Nemo

avatar

Nombre de messages : 1289
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous en ce moment ?   Mer 6 Mai - 21:16



difficile à rentrer dedans mais une fois qu'on y est on peut pas s'en echapper...oui je sais c'est dit exprès Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qu'écoutez-vous en ce moment ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qu'écoutez-vous en ce moment ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 20Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Qu'écoutez-vous en ce moment ?
» Qu'écoutez-vous en ce moment?
» Quelle musique écoutez vous en ce moment ?
» Quel radio écoutez vous le plus? POurquoi?
» Quelle musique écoutez-vous lorsque vous travaillez ? (ART)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Athisha :: La science des rêves :: La boite à musiques-
Sauter vers: