Le Monde d'Athisha

Kate Bush mais aussi différents thèmes.
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Vos dernières lectures !
Lun 30 Déc - 22:02 par Nemo

» Peter O'Toole
Mer 18 Déc - 18:29 par Nemo

» Photos Kate Bush
Lun 16 Sep - 12:28 par Athisha

» Qu'écoutez-vous en ce moment ?
Lun 9 Sep - 20:36 par Nemo

» Dans la petite lucarne.
Sam 7 Sep - 21:43 par Nemo

» Vidéos Kate Bush
Sam 17 Aoû - 10:27 par Athisha

» news sur Kate.
Jeu 4 Juil - 17:26 par Athisha

» Marilyn Monroe
Dim 23 Juin - 14:51 par Nemo

» Y'a quelque chose qui ne fonctionne pas sur le forum...
Lun 17 Juin - 18:47 par Athisha


Partagez | 
 

 Guillaume Depardieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Guillaume Depardieu   Lun 13 Oct - 20:08

j'ouvre ce sujet mais pour donner une mauvaise nouvelle Crying or Very sad No j'avais vu un documentaire sur lui avant l'amputation de sa jambe. Il était très attachant Crying or Very sad , c'était un écorché vif. Sad


L'acteur Guillaume Depardieu est mort d'une pneumonie
LEMONDE.FR avec AFP | 13.10.08 | 18h45 • Mis à jour le 13.10.08 | 18h53


Guillaume Depardieu, âgé de 37 ans, est mort lundi 13 octobre à l'hôpital de Garches (Hauts-de-Seine) après "avoir contracté un virus qui a provoqué une pneumonie foudroyante", comme l'a indiqué l'agence de son père, Artmedia.

Ci-dessous nous republions un portrait consacré à l'acteur, paru dans l'édition du Monde du 23 mai dernier :

Guillaume Depardieu, comme un fauve


Contacté à Cannes, Guillaume Depardieu a d'abord refusé la rencontre. Avant de se raviser : "C'est qui le mec du Monde qui fait l'interview ?" Réponse de l'attaché de presse : "C'est pas un mec, c'est une fille." "Ah, c'est déjà mieux…" Fracassé de partout, passé par la drogue, par la prison, la prostitution, une jambe en moins depuis qu'il a contracté une maladie nosocomiale, des cicatrices dans tous les sens, qui décorent son grand corps émacié, Guillaume Depardieu a traversé l'enfer et donne l'impression de vouloir y rester. "Je suis affûté pour la guerre", dit-il, pour commencer l'entretien, tout en jetant son grand imperméable noir par terre.

C'est pour ses films qu'on a voulu le rencontrer, pour la nouvelle direction vers le cinéma d'auteur, qu'il a choisie depuis qu'on l'a vu chez Jacques Rivette, dans Ne touchez pas la hache. Pour la nouvelle puissance qu'il dégage à l'écran aussi. Avant sa maladie, et malgré une filmographie jusque-là sans grand relief, on avait repéré qu'il prenait de l'envergure... "Ils disent tous ça", coupe-t-il, agacé... Dans Pola X, de Leos Carax, mais aussi dans un film plus insignifiant, comme Le Pharmacien de garde, de Jean Veber, auquel il apportait une intrigante densité.

A Cannes, cette année, on l'a d'abord vu brûler l'écran chez Bertrand Bonello, dans De la guerre présenté le 17 mai à la Quinzaine des réalisateurs. Il y joue le rôle secondaire mais captivant d'un passeur, soldat recruteur d'une communauté hédoniste et guerrière. Pierre Schoeller, quant à lui, lui a offert le premier rôle de Versailles – projeté le 19 mai dans la section Un certain regard –, celui d'un vagabond magnifique installé dans les bois qui recueille malgré lui l'enfant d'une SDF et devient son père de substitution.

"Guillaume, je n'aurais pas pu faire ce film sans toi", a déclaré Pierre Schoeller en présentant son film au public lundi soir. Et pour cause. Cet ermite moderne qu'il interprète et qui déclare "Je serai grand et rugueux, comme il sied à un guerrier" lui ressemble de manière troublante. Sauvage et fêlé, agressif et tendre, il fait écho au vécu et à la personnalité complexe, dérangeante mais extrêmement touchante, de son interprète. "Guillaume Depardieu est le personnage ; on n'a même pas eu besoin de le maquiller", confirme David Thion, producteur au sein de Pelléas, la société qui a produit ce film ainsi que les comédies de Pierre Salvadori, dans lesquelles Depardieu fils s'est fait un prénom.

A chaque question, la réponse fuse, courte, acérée, parfois cryptée, parfois grossière, parfois contradictoire avec la précédente. Guillaume Depardieu observe le moindre de vos gestes, vous fixe intensément dans le fond des yeux, comme s'il voulait saisir une vérité qui y serait enfouie. Pour comprendre ses réponses, il faut parfois insister. Il faut admettre aussi qu'on ne comprendra pas tout.

Pourquoi avoir accepté ce rôle, chez Bertrand Bonello ? "Parce que dans le titre, il y a le mot "guerre". Et parce que Asia Argento", l'actrice italienne qui dans le film joue le rôle du leader d'une secte. Bonello a longtemps cherché un acteur plus vieux, jusqu'à ce que la prestation de Guillaume Depardieu dans Ne touchez pas la hache le convainque que c'est lui qui était fait pour le rôle. Aujourd'hui, il le compare à Jean-Pierre Léaud, ce qui n'est pas un mince compliment. "Guillaume, c'est un bloc émotionnel pur qui rentre dans le cadre. Il ne fait pas les choses à la légère. Je l'ai vu pleurer en disant : "J'ai raté le plan." Seulement si les gens ne sont pas capables de lui faire face, il peut sans doute broyer."


Sur la plage, Depardieu fils agresse quiconque entrave sa tranquillité. Une équipe de télé déplace son manteau : il se lève comme un fauve, attrape le responsable, et exige, en lui parlant comme à un chien, qu'il le remette à sa place tout de suite. Un journaliste de Star Mag interrompt l'entretien pour lui demander s'il accepterait de suivre avec lui un match de foot de Ligue 1 à la télévision. Il le mouche avant même de comprendre la proposition, puis se radoucit, mais le jeune homme a déjà disparu en s'excusant. Remords : "Merde, j'ai été malpoli avec lui ! Il était gentil... Merde, merde, merde !"


Guillaume Depardieu dit recevoir beaucoup de propositions de rôle. Il aurait refusé de jouer Rimbaud, dans un film qui, selon lui, ne se fera jamais : "Qui d'autre que moi peut jouer Rimbaud ?" Qu'est-ce qui le conduit à accepter ? "Le féminin. Féminin… pluriel." Autrement dit, les femmes. Car cela implique "un truc à tenter, une aventure". Si l'on évoque une actrice en particulier, il oscille entre "Celle-là je l'ai baisée" et des déclarations fleur bleue comme : "Dans Ne touchez pas la hache, j'étais censé être amoureux de Jeanne Balibar, et sur le tournage, je le suis devenu."


Et puis il y a sa mère, Elisabeth Depardieu, actrice et présidente de l'association Emergence qui a soutenu le film Versailles, et avec qui les rapports semblent pour le moins ambivalents. Elle est la cause de sa présence dans le film, dit-il. Pourquoi ? "Elle ne voulait pas que je le fasse." On n'en saura pas plus. Du côté du père, Gérard, avec qui les rapports ont longtemps été tempétueux, la doctrine du jour tient en trois mots : "Papa je t'aime."


Sans doute n'est-il pas aisé, à travers ce florilège de provocations théâtrales, de saisir ce que le personnage dégage d'émouvant. Cela passe par sa gestuelle, par la manière qu'il a de parier sur son interlocuteur, par la douceur avec laquelle il s'adresse à sa petite amie aussi, une jeune machiniste rencontrée sur le tournage de De la guerre qui a assisté à tout l'entretien. Est-elle là pour veiller sur lui ? "C'est plutôt moi qui veille sur elle, répond l'intéressé. Disons qu'on s'autoveille."


Plutôt humble, il chante les louanges de ceux qu'il admire. Mathieu Amalric, Maurice Pialat, Clint Eastwood, Billy Wilder, Leos Carax, Jean Dujardin qui le fait "rire, et donc exister", ou encore Jacques Rivette : "Grâce à lui, j'ai commencé à croire au cinéma, à la lumière, au plan-séquence, au travelling." Guillaume Depardieu a manqué d'embrasser une carrière de pianiste. Il a écrit des chansons pour Barbara. Actuellement, il prépare un album.

Au cinéma, on devrait le voir bientôt chez Jacques Nolot, dans le rôle d'un voleur, et peut être derrière la caméra, pour un film qu'il ferait "entièrement avec des femmes". Crânement, il annonce aussi qu'il va se présenter aux élections de 2012.

"C'est un immense comédien, dit de lui David Thion. Et quelqu'un d'adorable. Une personnalité fragile et complexe, en souffrance. Un véritable artiste." Au dos de son tee-shirt rouge est écrit LATENDRESSE. C'est le nom d'un joueur de hockey canadien. Guillaume de son prénom.

Isabelle Regnier
Revenir en haut Aller en bas
Athisha
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2201
Age : 61
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Guillaume Depardieu   Lun 13 Oct - 22:20

et bé ! il n'a pas eu de chance, c'est le moins que l'on puisse dire ! No

_________________
Les fêtes n'existent que pour colorer les angoisses.
Léonor Fini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athisha.unblog.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guillaume Depardieu   Mar 14 Oct - 21:37

En 2005, Juliette sortait un très bel album "mutatis mutandis" suivit d'une tournée. Pour cet album, elle avait invité, entre autre, Guillaume Depardieu pour un très joli duo. Il l'a ensuite rejointe sur scène. Les voilà tous les deux sur scènes Crying or Very sad

Revenir en haut Aller en bas
Athisha
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2201
Age : 61
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Guillaume Depardieu   Mer 15 Oct - 9:43

je crois que comme certains enfanst de certaines stars, il a été sacrifié sur "l'autel de l'égo gigantissime de son père", je ne sais pas si ma phrase veut dire quelque chose mais j'imagine qu'il n'a pas dû être facile pour lui d'être le fils de depardieu ! dommage car il avait du talent et pas qu'une grande gueule ! parce que depardieu a toujours fait que du depardieu ! même si j'adore le film les valseuses hein !

_________________
Les fêtes n'existent que pour colorer les angoisses.
Léonor Fini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athisha.unblog.fr/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guillaume Depardieu   Mer 15 Oct - 11:15

c'est sûr qu'avec la personnalité écrasante du père, il a été difficile pour lui de trouver sa place. tampis
Revenir en haut Aller en bas
Athisha
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2201
Age : 61
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Guillaume Depardieu   Jeu 16 Oct - 9:31

j'ai regardé hier au soir l'emission sur la 3 qui lui était consacré, enfin le film tourné quand on a dû l'amputer de sa jambe, je suis tombée dessus un peu par hasard en fait, très touchant...

_________________
Les fêtes n'existent que pour colorer les angoisses.
Léonor Fini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athisha.unblog.fr/
Nemo

avatar

Nombre de messages : 1289
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Guillaume Depardieu   Jeu 16 Oct - 11:46

c'était vraiment un bon acteur. à part les films avec Pialat, j'aime pas trop son père moi non plus. pig
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athisha
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2201
Age : 61
Date d'inscription : 12/09/2008

MessageSujet: Re: Guillaume Depardieu   Jeu 16 Oct - 14:37

ARTE va diffuser en novembre deux fictions avec Guillaume Depardieu.

La fiction inédite CHATEAU EN SUEDE de Josée Dayan, avec notamment Jeanne Moreau, Aymeric Demarigny, Géraldine Pailhas, Marine Delterme, prévue le 28 novembre, sera exceptionnellement diffusée sur ARTE le 14 novembre à 21h.

Par ailleurs, la chaîne diffusera le 12 novembre à 22h50 le film AIME TON PERE de Jacob Berger avec Gérard Depardieu et Guillaume Depardieu (2002).

Château en Suède est inspiré du livre de Françoise Sagan et a été adapté par Florian Zeller.

L'histoire : Dans un château isolé vit une drôle de famille. Hugo, imposant et bourru ; sa jeune femme, Eleonore ; Sébastien, le frère un peu trop affectueux de
cette dernière ; la vieille tante Agathe qui ne badine pas avec les traditions. Arrive Frédéric, un étudiant venu faire des recherches sur la famille, qui devient l'objet d'un jeu complexe de manipulations...

Guillaume Depardieu joue le rôle de Sébastien. Dandy cynique et décadent, il a été introduit par sa soeur Eleonore dans la famille Falsen. Il partage son temps entre un ennui viscéral et une relation incestueuse avec sa soeur. Mais il se réjouit de la venue de l'"invité" qui promet quelques distractions à son esprit mal intentionné...

_________________
Les fêtes n'existent que pour colorer les angoisses.
Léonor Fini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://athisha.unblog.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guillaume Depardieu   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guillaume Depardieu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [R.I.P.] Guillaume Depardieu
» Guillaume Depardieu est mort
» [Musso, Guillaume] La Fille de Papier
» [Long, Guillaume] 101 bonnes raisons de se réjouir de lire
» [Musso, Guillaume] Que serais-je sans toi?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Monde d'Athisha :: La science des rêves :: Cinéma, cinémas...-
Sauter vers: